Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes Nous ?

  • : Collectif de Défense de l'Hôpital Public de Poissy-St-Germain
  •  Collectif de Défense de l'Hôpital Public de Poissy-St-Germain
  • : Blog du collectif de défense de l'hôpital de Poissy St Germain en Laye. Sur un bassin de santé de 700 000 pesonnes, il était impératif qu'un collectif se monte pour former une force face au secteur privé qui veut faire de l'hôpital et de la médecine de ville un commerce. Constitué de citoyens soucieux prendre en main la question de leur santé, d'associations, de structures syndicales et politiques, il est ouvert à tous ceux qui souhaitent participer.
  • Contact

Pétition en ligne

     Signer la Pétition...................Signer la Pétition.................Signer la Pétition.................Signer la Pétition............. Signer la Pétition 

 

Signons la pétition

pour la défense de l'hôpital public de Poissy St Germain 

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N20153

Recherche

Historique

Archives

Pétition en ligne

 

***********************************

Pétition de soutien
à la Psychiatrie en lutte à Hôpital Poissy-St Germain

Pétition est hébergée sur: 
http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2014N46151



*******************************

 

15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 10:08

flyer-europe.jpg

Les 7 et 8 février 2014 a eu lieu à Bruxelles le lancement d’une campagne coordonnée au plan Européen jusqu’au 25 mai, date des élections Européennes.

Ce lancement a consisté à rendre public le 7 février à 9 h 30 un Manifeste européen qui a été remis par des délégations venues de toute l’Europe, auprès du 1er ministre Belge et simultanément auprès de 11 ambassades européennes en leur demandant de le transmettre à leur gouvernements respectifs (à télécharger plus bas).

Ces délégations ont ensuite convergé devant le siège de l’Unesco à Bruxelles ou a été déposée une demande de reconnaissance au Patrimoine Mondial de l' Humanité  des systèmes de santé et de protection social publics, égalitaires, solidaires et accessibles à toutes et tous . L'UNESCO  a accusé réception par mail de notre demande !

La manifestation s’est ensuite rendue au siège de la Commission Européenne où une délégation représentative de 8 pays a été reçue et a déposé le manifeste Européen en demandant une réponse à nos analyses et revendications  aux commissaires Barnier, Andor et Borg.

Ces initiatives ont été suivies le 7 Février après midi et le samedi 8 par la 6ème Conférence du « Réseau Européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé, de l’action sociale et de la protection sociale » regroupant des associations, syndicats, partis et plateformes de lutte.

Elle a permis d'enrichir la compréhension et l'élaboration d'alternatives aux politiques libérales à partir des témoignages et de réflexions menées dans une douzaine de pays européens : Portugal, Grèce, Etat Espagnol, Italie, Grande Bretagne, Pologne, Belgique, France, Allemagne, Pays Bas, Irlande, Slovénie.

Cette 6° Conférence s’est conclue par un appel à l’action des citoyens, associations, syndicats, partis, plateformes unitaires nationales ou régionales de défense de la santé,  par une semaine d’action du 2 au 8 avril avec un temps fort le 7 avril date de la Journée Mondiale de la Santé. Les formes en seront décidées dans chaque pays, voire chaque région.

La conférence appelle tout au long de la période du 8 février au 25 mai :

  • A assurer une diffusion massive des analyses et revendications du manifeste, et à en débattre avec tous. A cet effet un document court, illustré de témoignages et d'arguments sera publié.
  •  A s'adresser aux professionnels et personnels de santé, qui subissent durement les conséquences de la commercialisation et de la privatisation de la santé.
  • A rendre visible cette campagne internationale à l’occasion de toutes les initiatives unitaires qui se dérouleront notamment le 8 mars (journée internationale des femmes), le 1er mai, mais aussi dans les domaines de l’immigration, de l’extrême droite, des aînés, des jeunes,... Il s’agit d’y inscrire les dégâts causés par la commercialisation de la santé.
  • A interpeller les candidats aux élections Européennes à partir du manifeste à travers notamment la tenue de réunions publiques  où seront invités les candidats pour répondre au manifeste.
  • A s’opposer à la construction du « partenariat transatlantique » qui menace particulièrement la santé, l’action sociale et la protection sociale.
  • A élargir le réseau Européen au maximum de pays et au plus grand nombre d’associations, syndicats, partis ,… qui combattent la privatisation par la mobilisation citoyenne.

 La victoire de la « Marea Blanca » espagnole, qui a mis en échec la privatisation de 6 hôpitaux de Madrid autour du mot d’ordre « la salud no si vende, se defiende », montre la voie pour toutes les citoyennes et citoyens d’Europe. Il est possible de gagner face à  l’appétit des multinationales de la santé, de la pharmacie, des assurances privées grâce à la mobilisation citoyenne et unitaire.

Communiqué du « Réseau Européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé, de l’action sociale et de la protection sociale », Bruxelles le 8 février 2014.

 

  pf-button-both.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by collectif Help - dans Ailleurs:Luttes
commenter cet article

commentaires

Videos

 

 

*********************************************************************

 

 

 

 

l'Hôpital de Poissy - St Germain en colère      

 

C'EST GRAVE DOCTEUR ?   

Ailleurs : Luttes

LA COORDINATION NATIONALE DES COMITES DE DÉFENSE DES HÔPITAUX & MATERNITÉS DE PROXIMITÉ

Secrétariat ouvert du Lundi au vendredi de 13h30 à 17h00 - 1, rue Jean Moulin - 70200 LURE - Tél. : 09.67.04.55.15

Contact : postmaster@coordination-nationale.org

La coordination nationale agit dans toute la France et soutient les luttes locales qui ont permis à de très nombreuses structures de continuer leur missions de santé publique

Rendez vous sur le site de la coordination pour vous informer des luttes sur tout le territoire.

La privatisation de la Santé n'est pas une fatalité !

Texte Libre