Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes Nous ?

  • : Collectif de Défense de l'Hôpital Public de Poissy-St-Germain
  •  Collectif de Défense de l'Hôpital Public de Poissy-St-Germain
  • : Blog du collectif de défense de l'hôpital de Poissy St Germain en Laye. Sur un bassin de santé de 700 000 pesonnes, il était impératif qu'un collectif se monte pour former une force face au secteur privé qui veut faire de l'hôpital et de la médecine de ville un commerce. Constitué de citoyens soucieux prendre en main la question de leur santé, d'associations, de structures syndicales et politiques, il est ouvert à tous ceux qui souhaitent participer.
  • Contact

Pétition en ligne

     Signer la Pétition...................Signer la Pétition.................Signer la Pétition.................Signer la Pétition............. Signer la Pétition 

 

Signons la pétition

pour la défense de l'hôpital public de Poissy St Germain 

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N20153

Recherche

Historique

Archives

Pétition en ligne

 

***********************************

Pétition de soutien
à la Psychiatrie en lutte à Hôpital Poissy-St Germain

Pétition est hébergée sur: 
http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2014N46151



*******************************

 

19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 11:28

Ci-joint article du Courrier des Yvelinesdu 14 MAI.

L'article en version pdfJ-M-R.jpg

 

pf-button-bothCourrier_des_Yvelines_du_14_Mai.pdf

 

+ RECTIFICATIF.
En effet, la dernière phrase contient une énorme erreur du journaliste selon lequel je soutiendrai "le paiement à l'acte".
J'ai donc demandé un rectificatif à la direction du journal.(cf. ci-dessous, extraits de cette lettre)

"Le journaliste, (S.R.), me prête des propos totalement contraires à ceux que j'ai tenus.
Il me fait dire (dernière phrase de l'article):
      "Jean-Marc Rosenfeld (...), l'un des responsables du collectif, qui s'est dit également en faveur du paiement à l'acte."

Non, nous sommes en total désaccord avec le paiement à l'acte ruineux à tous égards pour les hôpitaux de proximité comme le Centre Hospitalier des Courses.
Pourquoi sommes-nous en total désaccord avec le paiement à l'acte?
Depuis quelques années déjà, le ministère de la santé a imposé cette tarification à l'acte, appelée dans le jargon la "T2A".
Cela veut dire que l'hôpital doit faire un maximum d'actes pour percevoir en retour les sommes qui lui permettront de fonctionner.
Mieux encore, certains actes ou prestations sont valorisés tandis que d'autres sont sous-évalués.
Une médecine de rentabilité est demandée aux professionnels de la santé au détriment de la qualité des soins et de l'accueil des patients.
(...)
Aujourd'hui, tous les services de l'hôpital des Courses fonctionnent et les patients sont particulièrement satisfaits de l' accueil et des soins assurés par un personnel attentionné et compétent. (cf. les témoignages cités dans notre introduction au débat).

Nous demandons à l'ARS, le maintien du CHC comme notre hôpital de proximité, accessible à tous en secteur1, (sans dépassement d'honoraires),et donc un retour à une dotation globale, totale ou partielle, comme recommandé pour les hôpitaux de proximité par la Cour des Comptes dans un rapport de septembre 2013. (cf. notre conclusion au débat)"...

--------------------------------------------

Jean-Marc Rosenfeld  -Collectif Centre Hospitalier des Courses-

Partager cet article

Repost 0
Published by collectif Help - dans Ailleurs:Luttes
commenter cet article

commentaires

Videos

 

 

*********************************************************************

 

 

 

 

l'Hôpital de Poissy - St Germain en colère      

 

C'EST GRAVE DOCTEUR ?   

Ailleurs : Luttes

LA COORDINATION NATIONALE DES COMITES DE DÉFENSE DES HÔPITAUX & MATERNITÉS DE PROXIMITÉ

Secrétariat ouvert du Lundi au vendredi de 13h30 à 17h00 - 1, rue Jean Moulin - 70200 LURE - Tél. : 09.67.04.55.15

Contact : postmaster@coordination-nationale.org

La coordination nationale agit dans toute la France et soutient les luttes locales qui ont permis à de très nombreuses structures de continuer leur missions de santé publique

Rendez vous sur le site de la coordination pour vous informer des luttes sur tout le territoire.

La privatisation de la Santé n'est pas une fatalité !

Texte Libre